Programme de la Conférence > Visite technique de NOWMMA (14/10/2015)

Lien vers le descriptif du projet

Informations générales

Lieu : Mauguio ( 34)

Date et horaire : le mercredi 14 octobre 2015,  09h-12h30

Public cible : les participants de la conférence et plus particulièrement les chercheurs du W4CROP Project et le groupe de travail sur l'usage d'eau de moindre qualité pour l'agriculture ( WG PQW)

Accessibilité : libre et gratuit, dans la limite des places disponibles (pour des raisons de logistique et pour garantir votre place, nous vous recommandons de réserver votre visite en ligne)

Responsable : Bruno Molle

Description du projet

Introduction : La réutilisation des eaux usées traitées constitue une ressource alternative en eau encore peu exploitée en France. Pourtant, elle évite les rejets d’eaux issues des stations d’épuration vers les milieux aquatiques. Et elle constitue, après traitement, un approvisionnement complémentaire et de proximité, pour des usages variés tels que l’irrigation d’espaces verts ou de cultures, l’alimentation de pièces d’eau et de fontaines, ou encore le lavage de véhicules ou de voiries.

Objectifs du projet : Initié en 2011 dans le cadre d’un appel à projets Éco-industries émis par le ministère de l’industrie, le projet de recherche NOWMMA - New process for Optimizing Wastewater reuse from Mauguio to the Mediterranean Area in support of the French reuse directive- est mené par un consortium de neuf partenaires, composé d’industriels intervenant localement et de laboratoires.

Le projet NOWMMA a pour objectif de développer une filière complète de réutilisation d’eaux usées traitées en France, en répondant aux demandes de la collectivité ; et à l’international, notamment parmi le bassin méditerranéen. Toutes les étapes, depuis les procédés de traitement en sortie de station d’épuration jusqu’à la distribution de l’eau au point d’usage, sont analysés. Le projet met à disposition des filières modulaires permettant de satisfaire les contraintes locales telles que la qualité variable des eaux usées à traiter et la réglementation. La maîtrise des risques sanitaires, environnementaux et technologiques constitue un axe fondamental de l’étude.

Conclusion : Le pilote démonstrateur permet ainsi de tester les différentes étapes de valorisation des eaux usées traitées réutilisées pour proposer un produit aux contours bien délimités : technologies de traitement et de distribution, suivis analytiques, types d’usages et guides d’exploitation, évaluation économique, environnementale, et acceptabilité sociale. Il permet également d’anticiper la maitrise des risques inhérents à la réutilisation tels que les risques sanitaires humains, les risques sanitaires pour les végétaux, et les risques technologiques. Les aspects d’irrigation par aspersion, d’irrigation par goutte-à-goutte et de réutilisation en milieu urbain sont étudiés.

À terme, les résultats attendus permettront de proposer :

  • Une filière modulable et exportable à l’ensemble du bassin méditerranéen avec une expertise acquise par tous les partenaires ;
  • Un ensemble de produits rapidement commercialisables dans les trois ans suivant le projet, accompagnés de leurs « business model » et d’une « feuille de route », supports d’aide à la décision ;
  • Une interaction avec les réglementations en France, et en Europe, avec le développement de normes ISO pour la réutilisation d’eaux usées. 

Ce projet, porté par la SAUR, et soutenu par le Pole EAU, permettra des retombées en termes de réseau et d’emplois, avec un impact socio-économiques positif garanti par l’accompagnement de Transfert LR. 

Programme de la visite

Visite du site de Mauguio, avec sa plateforme dédiée au développement de la réutilisation des eaux usées traitées (projet collaboratif NOWMMA) 

Cette station répond aux évolutions démographiques et d’activités des communes de Mauguio et Mudaison (Hérault, France). Sa construction intègre le caractère inondable du site, un confinement des ouvrages (insonorisation, désodorisation), un traitement poussé de l’azote et du phosphore pour lutter contre l’eutrophisation de l’Etang de l’Or. Après transit dans d’anciennes lagunes réhabilitées en zone de transition environnementale, le rejet des eaux traitées  s’effectue soit dans un cours d’eau de régime méditerranéen : le Salaison, soit dans une zone humide limitrophe.

Photos

plateforme finie

Personnes connectées : 1 Flux RSS